In Singapur ansässige Cryptocurrency-Investmentfirma Novum

In Singapur ansässige Cryptocurrency-Investmentfirma Novum lanciert einen freien Handelsroboter

SINGAPUR–(BUSINESS WIRE)–Novum Group, eine in Singapur ansässige Blockchain-Beratungs- und Investmentfirma, brachte CryptoHero auf den Markt, einen kostenlosen Krypto-Währungs-Handelsroboter laut Bitcoin Code, der für Krypto-Einsteiger einfach und intuitiv einzurichten und auszuführen ist.

„Die 24/7-Öffnungszeiten des Krypto-Marktes haben den Einsatz von Handelsautomatisierung für Investoren, die am Handel mit Krypto-Währungen beteiligt sind, erforderlich gemacht. Aus diesem Verständnis heraus haben wir CryptoHero entwickelt, um Investoren dabei zu helfen, den Handel direkt von ihrem Telefon aus zu automatisieren. Führen Sie es aus, verwalten Sie es, jederzeit und überall“ – sagte Irwin Chee, Mitbegründer von CryptoHero.

„Wir sind begeistert von der Einführung von CryptoHero. CryptoHero wird vielen von uns, die Zeit brauchen, die Möglichkeit geben, die Kryptomärkte über automatisierte Handels-Bots zu handeln. – Christopher Low, Vorsitzender der Novum-Gruppe, fügte hinzu: „Wir freuen uns über den Start von CryptoHero.

Wie funktioniert es?

Unter Verwendung bekannter oder beliebter technischer Indikatoren wie dem Bollinger Band oder dem Relative Strength Index wird CryptoHero die verfügbaren technischen Indikatoren ständig erweitern. Darüber hinaus ermöglicht das CryptoHero-Portfolio den Zugriff auf die Handelshistorie, individuelle Performances, Gewinne und Verluste von einer Top-Level-Übersicht bis hin zu einer granularen Ebene jedes einzelnen Bots oder Handels. Wählen Sie Handelspaare, Richtung, technische Indikatoren zum Ein- oder Ausstieg und Risikomanagement-Einstellungen im Bot, um an einer angeschlossenen Börse wie Binance, Huobi oder OKex zu handeln.

Für Anfänger bieten die Papierhandelsfunktionen die Möglichkeit, den Bot-Handel mit Echtzeitdaten zu testen, ohne tatsächliche Kryptowährungen zu riskieren. Sie sind in der Lage, Ihre Strategien zu backtesten, um historische Leistungen mit Schlüsselkennzahlen und Indikatoren zu erhalten, die Ihnen helfen können, die zukünftige Leistung zu prognostizieren oder Erwartungen zu formen.

CryptoHero ist Cloud-basiert und läuft rund um die Uhr und 7 Tage die Woche rund um die Uhr, um Handelsgeschäfte zeitnah über verbundene Börsen auszuführen und Sie zu benachrichtigen, sobald ein Handel abgeschlossen ist.

Ein kostenloses Konto auf CryptoHero ermöglicht Ihnen die Nutzung von bis zu 3 Bots mit Zugang zu allen Indikatoren. Premium-Pläne für mehr Bots und Funktionen sind für $9,99 pro Monat erhältlich. Neue Benutzer erhalten 1 Monat Premium kostenlos, wenn sie sich bis Dezember 2020 zum ersten Mal ohne Kreditkarte anmelden.

L’extraction de la cryptoconnaissance en Afrique : à prendre ou à laisser

La cryptosphère a connu diverses entreprises commerciales depuis que Bitcoin (BTC) est apparu sous les feux de la rampe en 2009. Aujourd’hui, l’extraction de cryptocurrences reste un moyen de gagner sa vie au sein de l’écosystème de la chaîne de blocs, comme cela se pratique dans divers pays sur tous les continents. Afin d’illustrer l’ampleur mondiale de l’exploitation des cryptocurrences, le président biélorusse Alexandre Loukachenko a plaidé en faveur de l’exploitation de Bitcoin (BTC) dans son pays, malgré le tumulte de ces dernières semaines.

La cryptocurrency mining ou crypto mining est le processus qui consiste à gagner des devises numériques telles que le Bitcoin en échange de l’exécution du processus de vérification pour valider les transactions de devises numériques. Auparavant, seuls les passionnés de cryptographie faisaient office de mineurs. Cependant, avec la popularité et la valeur croissante des cryptocurrences, l’extraction minière est maintenant considérée comme une activité lucrative à laquelle presque tout le monde peut participer.

Ce qui fait de l’extraction de cryptocurrences une entreprise rentable dépend d’un certain nombre de facteurs que cet article cherche à mettre en avant.

L’état de l’exploitation minière des monnaies cryptographiques en Afrique

L’exploitation minière est une activité à forte intensité énergétique, elle nécessite beaucoup d’heures d’énergie jusqu’à environ 215 kilowatts par heure ou 7 gigawatts d’électricité, ce qui équivaut à 0,21 % de l’approvisionnement mondial en électricité.

En Afrique, un continent qui compte 54 nations, l’extraction de bitcoin est prédominante dans des pays tels que l’Égypte, le Kenya, l’Afrique du Sud, le Ghana, le Nigeria et l’Ouganda, pour n’en citer que quelques-uns. Cela s’explique par le fait que les conditions nécessaires à l’exploitation minière ne sont pas tout à fait favorables dans tous les pays. Ces conditions comprennent le coût de l’installation d’une plate-forme minière, le coût de l’électricité, des équipements de refroidissement, ainsi que les réglementations gouvernementales.

La situation géographique de certains pays africains encourage l’exploitation minière, tandis que d’autres la découragent. L’Afrique du Sud et l’Égypte paient des frais d’électricité moins élevés que les autres pays africains ; l’exploitation minière y est donc plus florissante. L’Afrique du Sud est généralement considérée comme le centre minier de l’Afrique en raison de son électricité particulièrement abordable et des réglementations gouvernementales favorables.

En général, l’Afrique a une réglementation stricte, un coût élevé de l’électricité et un coût comparativement plus élevé pour l’installation d’une plate-forme minière. Un kit minier complet se compose de cartes graphiques, d’un processeur, d’une alimentation électrique, d’une mémoire, de câbles et de systèmes de refroidissement, qui peuvent coûter environ 5 000 dollars. L’Afrique a un climat chaud, et l’exploitation minière génère une énorme quantité de chaleur, ce qui pourrait conduire à la destruction du matériel informatique. Pour éviter qu’une telle catastrophe ne se produise, il faut de grands équipements de refroidissement pour rendre l’atmosphère propice à l’exploitation minière, et très peu d’Africains peuvent se permettre de construire une plate-forme minière Bitcoin de base avec les systèmes de refroidissement associés.

Outre le coût d’installation de la plate-forme, d’autres facteurs déterminent la rentabilité, notamment le coût de l’électricité pour alimenter le système informatique, la disponibilité et le prix du système informatique, la difficulté de fournir la main-d’œuvre nécessaire pour les services et le nombre de mineurs dans le système. Lorsque davantage de mineurs entrent sur le marché, la difficulté d’exploitation augmente, comme on l’a vu récemment, et cela contribue à atteindre un niveau d’équilibre dans le système. Le dernier facteur de détermination de la rentabilité est le prix du marché de la cryptocarte exploitée par rapport à une devise forte standard comme le dollar américain.

L’exploitation minière en Afrique : Douleur ou gain ?

L’exploitation minière des monnaies cryptographiques peut générer un petit revenu pour un mineur de monnaie cryptographique, dans la plupart des cas, seulement d’un ou deux dollars par jour pour les personnes utilisant leur propre équipement. Cela signifie que leur matériel informatique, leurs dépenses comme l’électricité et la connexion Internet ont également un impact sur les revenus nets générés par l’extraction de devises cryptographiques.

En outre, pour contrôler l’introduction de la nouvelle monnaie numérique, en particulier les bitcoins en circulation, le protocole de réseau réduit de moitié le nombre de bitcoins attribués aux mineurs pour avoir réussi un bloc tous les quatre ans environ. Au départ, le nombre de Bitcoin reçus par un mineur était de 50. En 2012, ce nombre a été réduit de moitié, et la récompense est devenue 25. En 2016, ce nombre a été réduit de moitié et est passé à 12,5. En mai 2020, la récompense a encore été réduite de moitié pour atteindre 6,25, qui est la récompense actuelle. Les mineurs potentiels doivent être conscients que la taille de la récompense diminuera à l’avenir, même si la difficulté risque d’augmenter.

En tenant compte de tous ces coûts et facteurs, les mineurs africains peuvent décider si l’exploitation minière est une source de souffrance ou de gain lorsqu’ils peuvent analyser avec succès le rapport coûts/bénéfices de l’exploitation minière de Bitcoin et comprendre leur seuil de rentabilité. Certains mineurs et futurs mineurs vont même jusqu’à importer des pièces d’équipement, ce qui est assez coûteux et fastidieux. Mais si un mineur gagne jusqu’à 6,25 Bitcoin avec 1 Bitcoin actuellement évalué à 11 415,41 $ au moment de la rédaction de ce rapport, selon Coingecko, l’acquisition de tels équipements peut être d’une grande valeur à long terme.

L’adhésion à un pool minier est une autre méthode d’exploitation plus facile. Elle augmente la vitesse et réduit la difficulté de l’exploitation minière. Par conséquent, la récompense pourrait être moindre car elle est partagée entre les participants, mais l’exploitation minière serait plus rapide. Les mineurs peuvent tirer profit du fait que le prix des bitcoins dépasse le coût d’exploitation à tout moment, le premier facteur étant largement relatif et variant selon les mineurs en Afrique.

L’extraction de devises est rentable dans les pays qui ont un excédent d’électricité comme l’Iran, où les centrales électriques peuvent faire fonctionner des plates-formes minières. La productivité de l’Afrique est mieux évaluée lorsque les mineurs personnalisent les vieux proverbes qui disent : „Pas de douleur, pas de gain“.

Your bitcoins are up to you – BlueWallet hits hard with PayJoin!

Europol closely monitors Bitcoin wallets offering increased transaction privacy. But that doesn’t deter their developers from always adding more anonymity-focused features, like PayJoin.

BlueWallet, a very complete Bitcoin wallet

BlueWallet has the wind in its sails! Indeed, it integrates many very practical features, such as:

Peer-to-peer bitcoin buying;
Compatibility with many hardware wallets ;
Grouping of transactions;
The connection to its own full node;
A browser and marketplace for Lightning apps.

It also allows payments to be made on the Lightning Network intuitively. Like Samurai Wallet , BlueWallet is focused on the security and privacy of Bitcoin transactions. The recent implementation of PayJoin significantly improves the latter.

PayJoin, an improved CoinJoin

CoinJoin allowsits coins to be mixed , which increases the anonymity of the parties to the transaction. Several participantsthus mix several entries within the same transaction. The outputs, of the same amount , go to new addresses. It is then impossible to know their origin.

However, the heuristic of blockchain Bitcoin allows to detect a CoinJoin transaction, because of these outputs to the same amount. So far, we haven’t heard of any platforms or merchants rejecting mixed transactions… But that could change in the future.

This is where PayJoin comes in , a solution proposed by Nicolas Dorier ( BIP 78 ). This type of CoinJoin takes place between two participants , a sender and a receiver. In addition to the sender’s payment, the receiver also includes a UTXO in the transaction.

The entries do not have the same origin: they come from several different entities. It is therefore no longer possible for a blockchain observer to group the sender’s entries.

The exits have different values , so we can no longer infer that it is a CoinJoin. Moreover, these outputs do not reveal the true amount of the payment. Here we have a payment of 0.2 BTC but with two outputs of 0.7 BTC and 0.8 BTC.

Finally, this technique allows the receiver to “ consolidate ” its corners . Instead of ending up with two UTXOs of 0.2 and 0.5 BTC, he now has a UTXO of 0.7 BTC. he will thus save costs if he wishes to spend these coins .

Bold Bitcoin wallet developers

BlueWallet thus joins the family of the most confidential Bitcoin wallets by integrating PayJoin. Wasabi teams have also implemented this solution. Of course, BTCPay Server , Nicolas Dorier’s payment processor, also allows the use of PayJoin.

These techniques, offering more anonymity to Bitcoin users, make the task of blockchain analysis companies more complex… and Europol does not like it at all.